Navigation – Plan du site

4 | 2009
Le conseil pédagogique en formation d’enseignants

Sous la direction de Sébastien Chaliès et Stéfano Bertone

Editorial

Le comité de rédaction a souhaité lancer ce numéro thématique sur le conseil pédagogique en formation des enseignants parce qu'en dépit d'une longue tradition cette pratique institutionnelle fait l'objet de peu de travaux francophones au regard des recherches internationales conduites dans ce domaine. Il se trouve que la livraison de ce numéro thématique intervient dans un contexte de réforme de la formation des enseignants, en France, sa mise en chantier ayant par contre été entreprise avant ce projet de "mastérisation". Les réformes se font plus vite que la recherche et l'avancée des connaissances scientifiques. Dans le contexte français, il est toutefois difficile de ne pas considérer ce décalage comme une illustration supplémentaire du "divorce historique" entre l'éducation et la recherche, pour reprendre l'heureuse formule d'Antoine Prost. La question qui se pose alors est de savoir si ce numéro thématique ne devient pas, par voie de conséquence totalement ou en partie, caduque? Les modifications prévues dans le cadre de la mastérisation de la formation des futurs enseignants affectent en effet et notamment les stages en présentiel (durée, nature, encadrement, etc.) que ces derniers effectuent actuellement pour apprendre le métier. En clair, la plupart des situations qui ont fait l'objet des travaux présentés dans ce numéro sont révolues ou en passe de l'être. Aussi ce numéro thématique sur le conseil pédagogique en formation des enseignants, qui couvre une période récente, devient un témoin involontaire dans le tournant historique que connaît actuellement la formation des enseignants en France. Mais, il invite aussi à regarder plus avant. En effet, les modifications envisagées dans cette réforme remettent en cause des principes qui sont questionnés par les travaux présentés dans ce numéro. De ce point de vue, ce dernier constitue moins un regard en arrière qu'un outil permettant d'anticiper les futures situations de stage et les modalités de conseil qui y seront associées. Les nouvelles situations permettront de mettre à l'épreuve les hypothèses de travail portées par ce numéro thématique. D'une manière générale, les connaissances scientifiques influent peu sur les choix des décideurs. Reste que, localement, elles peuvent cependant aider les concepteurs de dispositifs pour réorganiser au mieux les conditions de travail et de formation des futurs maîtres et de leurs formateurs. Souhaitons que les pistes proposées dans ce numéro sur la construction de la professionnalité des enseignants novices y contribuent.

Le Comité de Rédaction

  • Les cahiers de Revues.org